Magdalena Neuner vue par Sandrine Bailly

Voici  un petit article concernant Magdalena Neuner, l’une des plus grande biathlète de  l’histoire. Dans ces extrait tirés du site Kateia-sport, Sandrine Bailly,  biathlète française à la retraite et aujourd’hui consultante pour eurosport nou  slivre son opinion sur la championne allemande.

L’exercice  2012/2013 de biathlon féminin, qui a débuté ce dimanche à Östersund, se  disputera donc sans l’Allemande. « Ça va faire du vide », estime  naturellement Sandrine Bailly, biathlète française retraitée et désormais  consultante pour Eurosport. L’ayant côtoyé sur le circuit, elle a évoqué  l’Allemande pour Kateia-sport. « Elle prenait de la place au niveau des  résultats, c’était une figure du biathlon féminin. Cette équipe d’Allemagne va  être très amoindrie. Je pense qu’on aura du mal à voir de sitôt une athlète qui  truste autant le sommet des podiums. Il y aura plus de filles capables de  gagner ».

Magdalena  Neuner, c’est un palmarès impressionnant en très peu de temps. Double championne  olympique à Vancouver en 2010, elle a décroché l’or sur la poursuite et la  mass-start. Ajoutée à cela une médaille d’argent sur le sprint. Aux Championnats  du Monde, elle a été titrée six fois en individuel, plus six fois en relais. Son  tableau de chasse affiche également trois globes du classement général de la  Coupe du Monde en 2008, 2010 et 2012. Sans oublier sept petits globes de  spécialités en plus. Neuner a toujours figuré dans le top cinq du général lors  de ses six saisons complètes, notamment grâce à 47 victoires en coupe du monde  et 82 podiums. Le deuxième plus gros total de l’histoire derrière la mythique  Forsberg, elle aussi prénommée Magdalena.

Pour Sandrine  Bailly cette retraite précoce de Neuner, à seulement 25 ans, n’était « pas  vraiment une surprise. Je la connaissais, elle a toujours dit qu’elle savait  qu’il y avait quelque chose à côté du biathlon. Elle avait aussi besoin d’une  vie plus tranquille, avec moins de sollicitations et pour profiter des choses  simples de la vie. C’est tellement devenu une star en Allemagne, ça n’a pas été  facile de l’assumer. Avec tous les titres qu’elle a eus, rapidement elle  n’allait plus avoir autant de motivation ».

Désormais  retraitée, Lena aura du temps pour elle et pour s’adonner à ses passe-temps  favoris. Elle devrait également ne plus trop faire parler d’elle en dehors des  pistes. « C’est quelqu’un de naturelle et simple. Elle n’a pas pris la grosse  tête, elle a des valeurs, souligne Sandrine Bailly. Elle n’a pas peur des  regards par rapport au fait qu’elle est pantouflarde et ne fait pas forcément  des choses de son âge. Elle assume. C’est quelqu’un de bien ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s